identity_small
identity
Credopedia Identité – la force de l’amour

Credopedia

Identité – la force de l’amour

Dans des relations habitées par une estime pleine d’amour, l’identité de chacun peut être renforcée. C’est l’amour qui aide l’homme à être ce qu’il doit être.

mins read | Stani Mičkovicová

L’empreinte de l’identité

D’innombrables facteurs influencent notre vie. L’estime que nous avons de nous-même détermine la manière dont nous interagissons, la quantité d’amour que nous nous permettons de donner et en fin de compte notre degré de bonheur. Si l’on a suffisamment d’amour et de respect pour soi-même, on peut traverser la vie de manière beaucoup plus sûre et empreinte de confiance. En fonction d’influences qui ont été subies, il se peut qu’on doive réapprendre à s’estimer soi-même. Les relations avec les personnes proches, pendant l’enfance et l’adolescence, imprègnent la confiance en soi et la capacité de construire plus tard des relations équilibrées. Un manque d’estime de soi peut amener au fait qu’on ne se considère pas comme aimable et, dans le pire des cas, comme digne d’exister. L’estime qu’on a de soi-même a une influence sur la qualité des relations interpersonnelles et sur le bien-être social.

Crise d’identité : la lutte pour son propre « je »

Les réseaux sociaux font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Outre les divers potentiels positifs qu’ils offrent en matière de communication, de mise en réseau et de diffusion de l’information, ils posent également des défis et sont porteurs de risques. Ils influencent la pensée, la parole et les sentiments personnels. Ils murmurent comment on doit s’habiller, se comporter. Compte tenu de cette évolution, il n’est pas facile de garantir son identité personnelle et le respect de soi. Chez certains, notamment les jeunes, cela peut conduire à des troubles de l’alimentation, à des scarifications, à la consommation de drogues ou à d’autres comportements destructeurs. La personne concernée ne croit tout simplement pas qu’elle soit aimable et précieuse. La blessure interne peut être si profonde qu’une guérison durable est difficilement possible sans l’aide d’un professionnel. Outre la famille, l’environnement social et le cercle d’amis jouent également un rôle crucial. Les encouragements, les éloges ou les encouragements des parents ou des amis peuvent améliorer considérablement l’état émotionnel de la personne qui souffre et l’aider à surmonter la crise d'identité. Pour les chrétiens, l’identité est fondée dans la relation avec Dieu. Ils vivent dans la certitude que Dieu est plus grand qu’eux, qu’Il les aime sans réserve, sans condition, sans mesure.

Identité et amour

Le véritable amour, tel que tel que le comprend le christianisme, est lié de manière déterminante à l’estime, à la considération, au respect. Celui qui aime se réjouit de l’unicité de l’autre et exige son épanouissement. La Bible nous enseigne ce qu’aimer veut dire. L’amour occupe la place la plus importante dans les Saintes Écritures : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… » (Dt 6, 5) et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lv 19, 18). Dans le christianisme, l’amour envers Dieu, l’amour envers le prochain, et l’amour envers soi-même sont déterminants (cf. Lc 10, 27). Car celui qui se respecte lui-même respectera aussi l’autre. Un degré raisonnable d’amour de soi et de respect de sa propre personne est vraiment nécessaire pour pouvoir construire et entretenir des relations saines. On peut se traiter avec la même gentillesse et la même estime que celle manifestée par notre meilleur ami : comment mon ami me voit-il ? Pourquoi m’admire-t-il et m’apprécie-t-il ? On peut de même réfléchir en soi-même et se demander : quels sont mes centres d’intérêt ? Où est-ce que je retrouve de l’entrain ? Pour qui ou pour quoi suis-je prêt à me donner du mal ? Quand et où ai-je si bien ri la dernière fois ? Avec qui est-ce que je me compare souvent et pourquoi ?

Rentre en toi-même

Prends du temps pour toi. Ouvre la Bible et laisse-toi inspirer. Elle est comme une boussole grâce à laquelle tu peux t’orienter. Sois attentif à ce qui te touche, à ce que tu éprouves et à la manière dont tu te comportes avec les autres. Même si tu découvres des aspects de toi que tu n’aimes pas, ne détourne pas le regard. Tu ne te connaîtras jamais complètement. Seul Dieu sait qui tu es vraiment. Il ne soumet pas son amour à la condition que tu sois parfait ! Les personnes qui t’aiment t’aideront elles aussi à mieux te comprendre. Tu peux être toi-même. Ce qui est déterminant n’est pas ce que les autres pensent de toi. Ce qui compte le plus, ce sont les pensées que Dieu a pour toi ! En Jésus, tu peux voir à quel point Dieu t’aime de manière étonnante. Il donne tout pour toi, même sa vie !